4 conseils pour faire des economies avec le chauffage au bois

vendredi 5 avril 2013
par  AlloBois
popularité : 4%

Vous vous chauffez au bois (ou au solaire d’ailleurs) ? C’est bien parti pour faire des économies d’énergie.

Voyez à ce propos le comparatif des prix du kwh par type de combustible (source Que Choisir).
On constate que le bois bûches est notablement plus économique que les autres énergies.
Le coût du chauffage aux granulés devra lui être comparé avec le coût du gaz et de l’électricité, car le niveau de confort est assez similaire (tout est automatisé) en dehors des considérations écologiques bien sûr.

Si les ventes de poêles à granulés sont en plein boom, le poêle à bois reste l’appareil de chauffage au bois le plus installé en France (on ne parle pas des des cheminées à foyer ouverte qu’on ne peut pas considérer comme des appareils de chauffage). Donc si vous lisez ces lignes, il est plus probable que vous ayez poêle à bois buches ou que vous soyez intéressé par cet appareil.
Aussi allons-nous regarder les moyens de faire des économies avec un poêle à bois.

4 conseils pour faire des économies avec un poêle

Conseil 1

L’appareil doit être convenablement dimensionné en terme de puissance. Pas assez puissant l’appareil ne chauffe pas la pièce ou l’habitation. Trop puissant il fonctionne au ralenti et il "charbonne". Cela impacte le rendement réel de l’appareil : Il ne produit pas autant de chaleur qu’il le devrait.
Solutions :
- ne pas penser qu’un poêle plus puissant est meilleur
- Bien évaluer le besoin de puissance avec un professionnel ou faire une estimation avec ce calculateur de puissance

Conseil 2

Acheter du bois bien sec. Jamais au grand jamais on ne dira assez comme c’est important d’avoir un bois bien sec pour dégager de la chaleur (et non de la vapeur).
Malheureusement ou heureusement, le bois n’est pas un produit industriel, c’est un produit artisanal soumis aux variations humaines et aux variations climatiques. Quand il pleut, le bois mouille et on ne paie souvent pas le bois assez cher pour qu’il puisse être séché en séchoir ou stocké sous hangar.
Solutions :

- Vérifier avec votre revendeur ou avec un testeur d’humidité comme ici que le bois a un taux d’humidité si possible inférieur a 20% ; 25% au pire si vous comptez le brûler rapidement

- N’ayez pas peu d’un bois mouillé a l’extérieur. Il peut être humide dehors et sec à l’intérieur. Le problème sera alors résolu en 15 jours

- Stockez le bois à l’abri de l’humidité, si possible dans un espace aéré

- Et surtout, achetez votre bois hors saison pour lui laisser le temps de sécher. Notez cela dans votre agenda pour Mai, Juin, Septembre au pire. C’est un très bon conseil !

Conseil 3

Bien gérer son feu.
- L’allumage se fait du haut vers bas en ’top down’ (vous trouverez plus d’informations sur Google à ce sujet).
- Évitez le feu continu. Préférez de bonnes flambées dont la montée en température assure de bons rendements
- Surveillez les arrivées d’air

Conseil 4

Enfin pensez a bien entretenir votre installation. Le ramonage des conduits du poêle et le nettoyage du poêle de temps en temps (en enlevant une partie des cendres et la suie qui recouvre les parois) est aussi un facteur d’amélioration des rendements donc d’économie d’énergies

.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique