Nos fenêtres de toit Velux : grand, moyen et petit modèles installés

mardi 19 janvier 2016
par  Laurent
popularité : 7%

Zoom sur nos fenêtres de toit Velux installées sur le toit de notre maison. Nous sommes dans la maison depuis septembre 2007. C’est le couvreur qui nous avait fournis et installé les "Velux" pour les ouvertures du toit.

Grand Velux pour les chambres

Pour les chambres des enfants, nous avons ce qui était à l’époque le plus grand modèle de la gamme Velux. Ces dimensions sont de 114x140 cm. L’éventail des possibilités d’ouverture monte maintenant jusqu’à 134 cm de largeur. Cela permet du fait de l’exposition plein sud de faire rentrer dans les chambres un maximum de soleil.

Grand Velux
Grand Velux pour un maximum de lumière dans les chambres sous le toit.
Crédit Photo JF Chauchard

Dans la mezzanine, nous avons 3 Velux verticaux (78x140 cm) ce qui éclaire pleinement la mezzanine et la pièce de vie qui est en dessous par le trou placé au dessus du poêle de masse.

3 Velux verticaux rapprochés pour un maximum de lumière dans la mezzanine et au rez-de-chaussez par le vide autour du tuyau du poêle.
Crédit photo : JF Chauchard

Ouverture

Attention chez Velux, la fenêtre de toit est disponible avec deux ouvertures possibles. L’ouverture se fait soit par pivotement autour d’un axe situé à mi-hauteur, soit par ouverture complète du panneau vitré. J’attire l’attention sur ce point car suite à une erreur de commande, nous avons des modèles GPL dans la pièce au dessus du garage et des GGL dans les chambres et la salle de bain.

Solaire passif

Bien que moins isolant que le toit isolé par l’extérieur, ces grandes ouvertures au sud permettent de profiter pleinement du solaire passif. Ce qui fait un bilan positif je pense. D’autant plus que la nuit nous les occultons par un store intérieur ce qui permet d’avoir une lame d’air entre la vitre et le store.

Fenêtre de toit Velux intégrées à un toit en bardeaux de chêne.
Fenêtre de toit Velux intégrées à un toit en bardeaux de chêne.
Crédit photo : JF Chauchard

Retour d’expérience

Le retour d’expérience après plus de 5 ans est bon. Rien à signaler. Durant plusieurs mois nous arrêtons la VPC double flux lorsque les fenêtres sont souvent ouvertes sur dehors. Nous mettons alors les fenêtres de toit en position ouverture pour une ventilation continue de l’étage.

En hiver les ouvertures sont donc fermées puisque ce sont la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) qui prend le relais de l’aération. Les enfants peuvent donc dormir tranquillement sous leur couette et faire un bon dodo même s’il pleut dehors. Cela ne fait pas trop de bruit en position fermée. S’il y a des grosses averses le soir en été, il nous arrive parfois de fermer la ventilation pour limiter le son des éclats des gouttes sur la vitre.

Un grand nombre d’options sont disponibles. N’hésitez pas à visiter le site du leader dans le domaine pour choisir votre fenêtre.

8 années et demi ont passées désormais.

Rien à dire toujours au niveau des fenêtres Velux si ce n’est des piques de moisissure entre la vitre et le rideau intérieur. Mais cela reste très superficiel et s’enlève d’un coup d’éponge.

Par contre les stores d’occultation intérieur commencent à lâcher les uns après les autres. Sur les 9 Velux que nous avons, 7 stores d’occultation sont ouverts et fermés tous les jours. 2 ne servent qu’occasionnellement. 3 volets intérieurs ne s’enroulent plus pour les ouvrir. Nous ne les avons pas changés pour le moment mais il faut avoir une main qui lève la réglette du bas et l’autre qui aide la rotation autour du rouleau de rangement. Cette opération n’est pas facilitée par les petits ergots qui normalement rentrent dans la fente située sur la hauteur de la vitre mais là se coincent en haut.


Commentaires