Bilan financier des couches lavables

mardi 16 juillet 2013
par  Laurent
popularité : 8%

Nos enfants ont eu des couches lavables. Surtout le dernier, car pour la première c’était vraiment le tout début du renouveau pour ces produits et le début de notre conversion vers le bio.

Bilan financier

C’est la première motivation que comprend le père. Selon un dossier thématique très complet de France Nature Environnement de juin 2010*, un enfant utilise entre 4500 et 5000 couches jetables avant d’être propre. Cela représente donc un coût situé entre 750 e 2000€. Il faudrait y ajouté le coût de gestion des déchets estimé à 75€.

Pour ce qui est est couches lavables, un lot complet revient à une fourchette comprise entre 350 et 600€ en neuf. Pour notre part, nous en avons trouvé une bonne partie d’occasion sur LeBonCoin. Pour être complet, il faut ajouter le coût des lingettes servant à récupérer les selles et le lavage/séchage estimé dans l’étude FNE à 50 plus 90 soit 140€ supplémentaire. Si l’on revend son lot d’occasion cela réduit encore le budget global pour les lavables.

Lot de couches lavables

Attention aux lingettes

En fait, il s’agit d’un petit voile qui est poser sur la couche pour moins la salir en cas de selles. Cela permet lorsque l’on change la couche de séparer facilement le caca de la couche. Il est indiqué que l’on peut jeter le tout dans les toilettes.

Je en sais pas si c’est le cas, mais nos tuyaux d’évacuation des eaux usées ont été bouchés à ce moment là. Une chose est sûr, je n’ai pas réussit a déboucher la sortie vers l’assainissement collectif avec un tuyau d’eau. Nous avons donc dû faire appel à un professionnel qui est venu avec son gros camion pour injecter de l’eau sous pression pour déboucher l’évacuation. Selon lui le fait de jeter des lingettes est souvent la cause de bouchages. Là c’est moins bon pour le budget...

Il s’agit du seul souci que nous avons eu sur l’ensemble de notre réseau, pas de problème de fuite d’eau important a signaler par ailleurs.

Conclusion

Bébé n’a pas été gêner par ce choix que nous avons fait. Les pubs des lavables nous vantent l’extensibilité mais notre enfant a commencé par grimper les escaliers avant de savoir marcher. Il n’a donc nullement été embêtée. Les fesses plus au sec nous dit encore la pub, mais en fait la sensation d’humidité leur fait prendre conscience de ce qu’ils ont fait et les incitent a devenir propre plus tôt.

Note pour les personnes proches de Plougonvelin

Le collectif d’éco-citoyens Tamm ha tamm, auquel nous appartenons, a un lot couches lavables de différentes marques pour essayer et se faire une idée avant d’investir dans un lot complet.


Commentaires