Propriétaires, réduisez vos impôts en améliorant votre logement

vendredi 22 janvier 2016
par  Laurent
popularité : 6%

En ce début d’année 2016, l’immobilier est à l’honneur. Parce que l’environnement économique est particulièrement favorable aux investissements dans la pierre, mais aussi grâce aux multiples dispositifs permettant d’améliorer les performances énergétiques des logements.

Pas après pas, les performances énergétiques des logements deviennent un atout au moment de choisir son bien, ou au contraire un repoussoir. Conscient de cette réalité, le gouvernement a choisi de prolonger l’éco prêt à taux zéro (éco PTZ) jusqu’en 2018, preuve de sa réussite. L’éco PTZ est un prêt ne générant pas d’intérêt. Il finance les travaux permettant de réduire la facture énergétique du logement (isolation, système de chauffage…) et est plafonné à 30 000 euros.

Ainsi, il est fortement recommandé à tous les propriétaires, et notamment aux propriétaires en LMNP (loueur meublé non professionnel) de réaliser des travaux dans le logement loué (les gros travaux sont à la charge du propriétaire et non du locataire) afin d’en améliorer les performances énergétiques. De plus en plus de futurs locataires donnent de l’importance aux économies d’énergie. De bonnes performances énergétiques rendront le logement plus attractif.

Trois aides pour les travaux

L’éco PTZ est cumulable avec d’autres aides, toujours pour les travaux et toujours en vue d’une amélioration de la facture énergétique des logements. Depuis sa refonte début 2016, le prêt à taux zéro “classique” (PTZ) est ouvert à l’ensemble du territoire dans l’ancien, sous conditions de travaux. Ces derniers doivent mettre le logement au niveau du neuf, et donc bénéficier des dernières normes énergétiques en vigueur (RT 2015 ou BBC 2005), ou lorsque les travaux représentent 25% du coût total de l’opération.

Enfin, l’éco PTZ est cumulable avec l’aide à la solidarité écologique (ASE). Cette aide est versée pour aider les propriétaires à diminuer les déperditions d’énergie dans le logement. Plus concrètement, les travaux doivent améliorer de 25% les performances énergétiques du logement si la demande est faite par le propriétaire occupant et de 35% si la demande est faite par le propriétaire bailleur.

PTZ, éco PTZ et ASE, les aides permettant d’améliorer les performances énergétiques de son logement sont nombreuses.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Propriétaires, réduisez vos impôts en améliorant votre logement