Maison en paille, le matériau écologique par excellence

jeudi 22 décembre 2016
par  Laurent
popularité : 30%

Parmi les matériaux de construction produits ou disponibles localement, il y a bien sûr l’argile et le bois. La paille vient compléter le trio de base pour la construction d’une maison écologique. Qu’elle soit utilisée en isolant ou en paille porteuse, ce matériau à de multiples vertues.

C’est à la lecture d’un article du quotidien Ouest-France sur le constructeur de maison en paille Larré du Morbihan, paru cette semaine, que je me suis rappelé que je n’avais pas encore rédigé d’article sur le sujet. C’était pourtant notre premier choix pour la construction de notre maison. Mais en 2007, il y avait peu d’artisan capable de la mettre en oeuvre sur notre région.

La paille est le matériau d’isolation le moins cher

L’isolation d’une maison est primordiale pour faire des économies d’énergie. Dans les années 1970, on construisait des maisons non isolées. Le chauffage électrique n’était pas cher. Il fallait bien assuré un débouché pour la production de nos centrales nucléaires (sic).

Mais maintenant dans un contexte de réduction de la consommation d’énergie, les maisons sont de plus en plus isolées. Pour un même coefficient d’isolation, si l’on compare le coût des matériaux, la paille est le moins cher. Elle ne coûte quasiment que la moitié même par rapport à des matériaux utilisés en construction classique, à savoir la laine de roche et de verre.

Différentes mises en oeuvre : isolation en paille ou paille porteuse

La mise en oeuvre de ce matériau demande une réflexion en amont de la construction. Il est rarement utilisé en rénovation, car son utilisation nécessite une structure adaptée. Il n’est pas possible de l’utiliser en injection ou soufflage, ni en projection. C’est donc la construction neuve qu’on rencontre habituellement, ce matériau.

L’application la plus courante est de l’inclure dans une ossature en bois. Il faudra bien se mettre d’accord avec l’architecte qui dessine la maison, le menuisier qui fait l’ossature, le paysan qui pressera la paille en bottes. Il faudra bien définir à l’avance la taille et la densité des ballots.

JPEG - 22.6 ko
Maison construite en paille porteuse
Photo de la construction des murs en paille porteuse

Le principe de construction le moins cher sera d’utiliser les bottes de paille comme des briques. Le poids de la toiture reposera directement sur les ballots. C’est la maison en paille porteuse. Cette mise en oeuvre est cependant assez technique car il n’y a pas la structure en bois pour donner la rigidité à la construction.

Durée de vie d’une construction en paille

Bien loin de l’histoire des 3 petits cochons, la maison en paille n’est pas la première à tombée. La plus vielle maison en paille d’Europe a été construite en 1921 par l’ingénieur Feuillette. Il y voyait là une piste pour construire facilement et pas cher des maisons après la fin de la première guerre mondiale. Cet édifice était d’ailleurs à vendre en 2013 l’indique le site Reporterre dans un article spécialement dédié à ce monument en paille que l’on pourrait qualifié d’historique.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Maison en paille, le matériau écologique par excellence